On a passé 5 minutes avec… Cédric Lucas

Traceur des pistes du Championnat de France Sx Tour
Organisateur des Supercross d’Agen – Stade Armandie (17 juin 2017) et de Montpellier (6 et 7 octobre 2017).

• D’où t’es venue l’idée de faire un Supercross dans un stade ? Ton expérience aux Etats-Unis t’a-t-elle inspirée?

L’idée du stade c’est avant tout de tirer la qualité de nos événements vers le haut. On a passé quatre belles années à Estillac dans l’agglo d’Agen mais nous avons eu l’ambition de proposer une meilleure prestation en terme d’accueil du public. D’où le choix du stade Armandie. La lumière, les tribunes, l’emplacement du stade dans la ville, presque tout y est. La piste sera visible à 99% depuis les tribunes, elles sont plus en hauteur et donc plus au dessus de la piste. Nous avons aussi l’ambition d’attirer une « clientèle » grand public. Ça passe forcément par un meilleur accueil. Les spectateurs pourront vivre une expérience plus intense qu’à Estillac, vivre l’événement au maximum et ça pour seulement 5€ de plus…

Oui les Etats-Unis m’inspirent toujours. Un Supercross dans un stade comme Anaheim, c’est un monument dans la ville, un spectacle sur lequel les américains se déplacent par dizaines de milliers. Le stade Armandie va vivre deux beaux événements avec le SUA et le Supercross en mai et juin prochain. La potentielle demi-finale d’accession au TOP 14 pour le SUA et l’ouverture du championnat de France SX Tour avec nous. Il faut espérer que le stade Armandie soit lui aussi un monument de la ville le 17 juin prochain.

Piste du championnat de Supercross US – Anaheim 1 (Los Angeles).

• Comment se déroule un tel projet ?

Il y a forcément beaucoup de discussions, des personnes à convaincre. Les élus avant tout. Il a fallu leur donner confiance pour qu’ils croient en notre projet, c’est le plus difficile.

• Est-ce que cela a été une contrainte pour toi de créer une piste dans le Stade Armandie ?

Pas du tout, la seule contrainte vient de la pelouse. Nous avons des contraintes de poids imposées pour les machines qui travailleront sur le terrain, il faut s’adapter. Ce sera un réel plaisir de travailler dans ce cadre.

On m’a dit que la piste ressemblait à une piste créée en 2008 sur le championnat américain, pour ceux qui se posent la question : un rectangle c’est un rectangle et il faut caser une piste de 580 mètres dedans. Une version d’une piste ressemblera toujours à une autre. Il n’y a pas 36 façons d’installer des rampes de freestyle, tout est très précis, idem pour le reste de la piste. Je travaille pour que les pilotes prennent plaisir à rouler et pour que le public soit content. Qu’elle ressemble à la piste de Pierre, Paul ou Jacques, ça importe peu pour le public, il vient pour le spectacle.

 

• Quels sont les particularités de cette piste et ses étapes de construction ?

Un long départ (qui est repris à l’envers sur les tours suivants) va lancer chaque course de la soirée avec au bout une belle courbe à gauche. Les pilotes vont prendre de la vitesse et des dépassements seront sûrement à prévoir à cet endroit là. Les pilotes les plus engagés feront probablement la différence. Ça peut-être déterminant pour le résultat d’une course.

Il y aura également une nouvelle réception. Elle servira pour le saut d’arrivée et pour les sauts de freestyle. Il faut réfléchir à une implantation parfaite pour des contraintes qui ne sont pas les mêmes. Il y a 2 rampes à caler autour de cette réception de 9 mètres de large. Le saut de freestyle fera 23 mètres de long, le saut d’arrivée plus de 20 mètres lui aussi. Il sera bien au centre de la piste pour une meilleure visibilité. Il permettra pour certains freestylers de rentrer des figures réalisées exclusivement sur des contest internationaux.

Pour les étapes, on va poser 7000 m2 de bâche sur la pelouse existante, 7000 m2 de plancher, une sous couche de 20 cm de terre et après on attaque la piste. Les machines qui me servent à créer la piste seront plus petites donc on va mettre un peu plus de temps qu’à la normale mais tout sera réalisé en 6 jours.

Piste du Supercross d’Agen au Stade Armandie le 17 juin 2017.

• Tu n’as pas peur que les fans du SUA s’inquiètent de voir disparaitre leur pelouse sous une piste de Supercross ?

Non au contraire, il était déjà prévu par la mairie avant le Supercross de changer la pelouse et tous les moyens ont été mis en oeuvre avec les responsables techniques de la ville pour que la nouvelle pelouse soit prête pour la reprise du championnat de Pro D2 ou de TOP 14. Nous n’avons pris aucun risque.

• A part la piste ? Pourquoi assister à cette première ? Quelles seront les moments forts de cet événement « hors norme » ?

Le simple fait d’organiser le Supercross dans un stade c’est déjà un exploit, un événement en lui même. Depuis le dernier Supercross au Stade de France (début 2000) et au Parc des Princes (début des années 90) c’est une première en France. C’est surtout une première en dehors de la région parisienne. C’est cette année. Peut être la première et la dernière, je ne sais pas. C’est une opportunité rêvée de se rapprocher des événement de référence outre-Atlantique ou des événements indoor qui ont lieu dans les grandes agglomérations. Il faut qu’on soit à la hauteur, c’est le moment d’en profiter. Plus on est convaincant plus on pourra être crédible et voir l’avenir sereinement.

Ce sera également les 30 ans du championnat de France de Supercross, avec un plateau de tops pilotes européens en SX2 et SX1. Le championnat reste la référence européenne et niveau freestyle on prévoit d’augmenter le level avec de nouveaux tricks, des choses qu’on ne peut voir habituellement que sur de gros événements internationaux. Je peux déjà vous dire que Jérémy Rouanet qui a gagné le dernier Freestyle International de Tours avec une nouvelle figure sera présent… Affaire à suivre !

• On t’a vu travailler avec Tom Pages sur un projet vidéo hors norme lui aussi, une vidéo vue plus de 40 millions de fois sur internet, pourquoi un tel freestyler fait appel à toi ?

Je côtoie Tom depuis quelques années, une confiance s’est installée au fur et à mesure. J’ai dépensé de l’énergie pour qu’il ait les meilleurs conditions pour s’exprimer, aujourd’hui je crois qu’il me fait confiance.

Pour la vidéo je lui ai fourni un spot, tout mis à dispo pour un projet exigeant. J’ai accepté le challenge. Ça a été des heures de boulot et d’investissement mais j’aime ce genre d’idées.

• Un dernier mot ?

Justement, en tant qu’ami, Tom devrait venir faire un tour sur l’événement pour se faire plaisir et voir ses potes freestylers rouler. Peut être que vous aurez la chance de le croiser dans le stade le 17 juin prochain.

Ce Supercross au Stade Armandie est une opportunité unique d’assister à une course dans de telles conditions. Je prends des risques, c’est un gros challenge technique et financier. Ce n’est pas sûr que ça se refasse un jour. Une pelouse de rugby coûte chère, les délais d’intersaison en PRO D2 ou TOP 14 sont courts. Il faut profiter de celle là. Plus le public sera nombreux, plus on se donnera la chance de réussir notre pari.

Retrouvez Cédric sur Facebook & Instagram

Pour voir ou revoir la vidéo ‘Homeworx’ de Tom Pagès, cliquez-ici !

 

Informations importantes

Toute sortie du stade est considérée comme définitive à partir de 20h.

Ce billet doit être conservé par son titulaire. Toute personne qui ne sera pas en possession d’un titre d’accès délivré par le Supercross d’Agen pourra être explusée du Stade. Tout spectateur s’engage, sous peine d’expulsion ou de poursuites, à respecter les mesures de sécurité arrêtées par l’organisateur ou prévues par le réglement intérieur du stade. Sont interdits: alcool, bouteille en verre, boîte métallique et tout autre objet dangereux. L’entrée sera refusée à toute personne ne respectant pas ces dispositions. Toute personne assistant à la manifestation reconnaît avoir donné son consentement irrévocable à l’utilisation par les organisateurs, à titre gratuit, de sa voix ou de son image, en direct ou après enregistrement sur les écrans du site, à la télévision, sur support photographique ou dans tout autre média existant ou à venir.

Armes Pétards Fumigènes Laser Mégaphone Hampe rigide Bouteilles en verre Boites en métal Sono / Animation / Vuvuzela Objets encombrants asque (consigne à disposition) Parapluie rigide Animaux (sauf chien d'aveugle)